Advertisements

Rougeole : la mère de la victime affirme qu’elle a été contaminée aux urgences

Après le décès à Poitiers d’une femme de 32 ans des suites de la rougeole, la mère de la victime fait part de sa colère et de son incompréhension. Yolande Riquelmé soutient que sa fille Jessica a contracté le virus aux urgences du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Poitiers. “Jessica souffrait d’obésité, elle ne sortait jamais, parce qu’elle n’osait pas. La seule fois où elle est sortie, c’est pour accompagner son père et moi au CHU de Poitiers. Il n’y a que là qu’elle a pu contracter la rougeole !”

Selon le CHU de Poitiers, Jessica fait partie des cinq personnes qui “ont pu contracter la maladie au contact d’un autre patient au CHU de Poitiers lors de l’apparition des premiers cas”.

Si le CHU affirme avoir mis en place des mesures de prévention comme le port du masque dans les zones à risque de contamination, Yolande réfute cette idée au micro de France bleu Poitou. Selon elle, le dispositif pour limiter le risque infectieux était insuffisant, précise-t-elle dans un témoignage au quotidien Centre presse : “C’était au moment de l’épidémie de rougeole, il y avait des gens partout qui attendaient pour ça. Ils n’avaient pas encore mis les masques de protection, il n’y avait pas les messages de prévention, ils l’ont fait après. Je l’ai emmenée aux urgences le 1 février, elle était bleue, elle avait 41 °C de fièvre! Ma fille faisait partie de ces enfants qui étaient passés à côté de la vaccination. A cette époque-là on nous disait que ça n’était pas nécessaire.”

Des adultes non immunisés contre le virus

L’épidémie de rougeole continue à sévir en Nouvelle-Aquitaine où 269 cas ont été recensés à ce jour. Un quart d’entre eux ont nécessité une hospitalisation dont quatre sont en réanimation. La majorité des personnes n’étaient pas vaccinées contre la rougeole selon l’Agence régionale de santé de la Nouvelle-Aquitaine. Les autorités sanitaires rappellent l’importance de la vaccination contre ce virus chez les adultes afin d’éviter la propagation de l’épidémie. Les professionnels de santé ne font pas exception et sont incités à mettre à jour leur vaccination.

La rougeole fait partie des 11 vaccins obligatoires pour les enfants depuis le 1er janvier 2018.

Lire aussi

Alcoolisme féminin : une campagne pour déceler les risques

Rappeler le calendrier vaccinal pour augmenter l’immunité de la population

https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/acces-aux-soins/rougeole-la-mere-de-la-victime-affirme-qu-elle-a-ete-contaminee-aux-urgences-624249

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements

Leave a Reply

%d bloggers like this: