Advertisements

Règles irrégulières : 5 raisons auxquelles on ne pense pas

En moyenne, entre le premier jour des règles et le 1er jour des règles suivantes, il se passe 28 jours. C’est une moyenne car le cycle menstruel peut faire entre 24 et 31 jours sans que le gynéco y trouve à redire. Mais il arrive souvent que notre cycle soit perturbé sans que l’on sache vraiment pourquoi. Voici quelques raisons auxquelles vous n’aviez peut-être pas pensé.

Vous faites trop d’exercice

Ce n’est pas une idée fausse. La multiplication des entraînements (en vue d’un semi-marathon par exemple) combiné à peu de graisse corporelle peut provoquer une forme de stress à votre organisme. Ce dernier envoie alors un signal au cerveau pour lui demander de ne plus produire d’hormones de fertilité. Il considère en effet que vous n’avez pas toutes les conditions requises pour nourrir un bébé. Fort heureusement, les règles reviennent le plus souvent dès que vous levez le pied côté entraînement. En revanche, si vous constatez une absence de règles pendant plus de 3 mois, consultez votre gynécologue. Il se peut que vous souffriez d’aménorrhée.

Vous êtes en surpoids

La conséquence la plus fréquente du surpoids est une production trop massive d’oestrogènes. Cela provoque des règles irrégulières, abondantes et qui durent souvent plus d’une semaine. Mais cela provoque également un risque d’endométriose voire de cancer de l’endomètre, la muqueuse qui tapisse la paroi de l’utérus.

Aussi, si vous êtes en surpoids et que vos cycles sont irréguliers et vos règles abondantes, n’hésitez-pas à en parler à votre médecin. Il vous conseillera peut-être de prendre un contraceptif oral afin d’amincir l’endomètre et réduire le risque de cancer.

Vous prenez un traitement hormonal

Tous les traitements hormonaux, que ce soit les médicaments pour la thyroïde, les stéroïdes ou les antipsychotiques (qui libèrent la dopamine) peuvent avoir des effets sur votre cycle menstruel en perturbant les récepteurs hormonaux. Si votre cycle est simplement en retard de 2 ou 3 jours, pas question de paniquer. Mais si vous avez régulièrement une semaine d’avance ou de retard, parlez-en à votre gynécologue.

Vous ne dormez pas assez

Le manque de sommeil peut avoir un impact sur votre cycle menstruel également. En effet, lorsque vous bousculez votre horloge interne, cela affecte les hormones de la reproduction, et a une influence sur l’ovulation et les règles. En outre, avoir des horaires de sommeil cahotiques perturbe aussi la production de mélatonine, l’hormone du sommeil qui a une influence sur la reproduction.

Aussi, si vous travaillez (et dormez) en horaires décalés, fermez bien les rideaux pour avoir de l’obscurité dans la chambre afin de ne pas trop bousculer votre horloge interne.

Vous êtes une grande voyageuse

Voyager régulièrement d’un continent à l’autre et changer souvent de fuseau horaire bouscule la production de mélatonine. Et ces fluctuations ne sont pas bonnes pour votre cycle. Ce n’est pas un problème si vous voyagez de temps en temps. Mais si ces voyages sont très fréquents, cela peut aller jusqu’à provoquer l’arrêt des règles. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin, qui vous aidera à combattre les conséquences du jet-lag.

A lire aussi :

5 plantes pour les troubles gynéco

Règles : 5 troubles qui se soignent avec l’homéopathie

Syndrome prémenstruel : 4 solutions pour l’oublier

https://www.topsante.com/medecine/gyneco/amenorrhee/regles-irregulieres-5-raisons-auxquelles-on-ne-pense-pas-76463

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements

Leave a Reply

%d bloggers like this: