Cette blogueuse fitness décomplexe sur la cellulite

Advertisements

La cellulite est présente chez presque 90 % des femmes. Celle-ci est mal vécue chez certaines femmes qui complexent au point de ne jamais exhiber les zones concernées. Tabou, l’eczéma l’est aussi. Deuxième maladie de peau après l’acné, cette dermatite concerne 2,5 millions de personnes et principalement les femmes. Quand elle est présente, cette maladie est aussi difficile à accepter que la cellulite pour les femmes qui en souffrent. Ces deux problématiques, Karina Irby, blogueuse fitness australienne, les connaît bien. Elle en est elle-même touchée. Par le passé, les stigmates sur sa peau lui ont souvent fait honte et causé de l’anxiété : peur du regard des autres, peur d’être jugée, d’être moquée…

Mais sa vision a changé, las de s’infliger ces autocritiques, elle a décidé d’accepter son physique et de profiter de sa popularité sur les réseaux sociaux pour faire passer son message d’acceptation de soi. Dans une photo “likée” près de 42 000 fois, l’Australienne de 27 ans pose en bikini et expose sans filtre ses jambes qui laissent apparaître la peau d’orange et les cicatrices laissées par l’eczéma.

Un appel à s’aimer sans complexe

Avec cette photo, elle balaie le tabou qui colle encore trop à la peau des femmes concernées, faisant au passage une piqûre de rappel “bodypositive” : toutes les femmes peuvent en avoir sans exception et il n’est nul besoin d’en rougir. Dans le commentaire posté sous sa photo elle explique vouloir sensibiliser à ces problématiques et vouloir soutenir les femmes “qui se sentent victimes d’intimidation”. “Je voulais partager cette image exhibant ma peau en colère et ma cellulite pour alerter les consciences sur le fait que ces phénomènes sont normaux”, écrit cette styliste de bikinis qui confie lutter encore chaque jour pour apprendre à vivre avec sa “peau en colère”, en référence aux stigmates qu’elle porte.

“L’eczéma est un problème fréquent et les personnes qui en souffrent ne devraient pas se sentir mal à l’aise et isolées”. Quand j’étais adolescente, je me sentais si malheureuse et (…) si seule. Mais je ne savais pas que j’avais toute une communauté derrière moi, j’avais juste besoin de temps pour grandir et le réaliser”. Après avoir invité les Internautes à donner des conseils et à partager leur expérience, de nombreuses personnes ont réagi.

A post shared by KARINA IRBY (@karinairby) on

A post shared by KARINA IRBY (@karinairby) on

A post shared by KARINA IRBY (@karinairby) on

Lire aussi :

Elle affiche sa nudité sur Instagram pour encourager à s’aimer

#Chubbycheekgang, le hashtag qui célèbre les bonnes joues

Un gommage au café pour affiner ses gambettes

https://www.topsante.com/forme-bien-etre/bien-dans-ma-peau/mes-complexes/cette-blogueuse-fitness-decomplexe-sur-la-cellulite-624059

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements
About MafibromaVie 5996 Articles
Bonjour, je n'ai même pas encore 40 ans, je suis fibromyalgique, j'ai un petit garçon de 2 ans, et je vis dans cette souffrance, mais dû a ma personnalité je ne peux pas rester sans rien faire, car ça me tue encore plus que la douleur. Je précise que j’écris le français que a 5 ou presque 6 ans maintenant et je parle et écris aussi d'autres langues, donc je fais des erreurs de orthographe et de grammaire. Le problème c'est que je ne peux presque plus marcher (béquilles et difficile), être assis durant plus de 15 à 30 minutes ça me tue le cul cul et le dos, même pour soulever mon petit qui pèse a peine 12 kg, mais on dirait un sac de ciment du type 50 kg. Lui changer la couche me fait trembler les jambes et on dirait qu'on me plante un couteau au fond du dos, même mes épaules et bras quand je soulève ces fesses me font mal, même quand je lui donne la soupe avec une petite cuiller mon bras se fatigue vite et les douleurs arrivent, L'autre jour on lui donnant la soupe j'ai appuyé mon bras sur le plateau de ça chaise et il a commencé à trembler violemment, que même mon petit de 2 ans a eu peur. Sur ma page j'assume l'identité de tous les fibromyalgiques du moins de ceux qui veulent me suivre sous le pseudonyme de "MafibromaVie" ou de "FiFi le clown", finalement nous sommes tous des Clows au yeux de trop de gens, d’État, de Pays, et de Communauté dans notre cas la UE! Je ne suis pas une personnalité et je ne recherche aucune reconnaissance publique. Je suis simplement une personne comme toutes les autres, comme vous qui souffrait peut être aussi de Fibromyalgie, et qui a ouvert une simple page privée ou j'ecris ma vie de fibromyalgique pour suivie médicale par mon médecin. Ben après avec le temps, l'histoire a changé beaucoup de monde a commencer a me suivre 50,100,1000 et maintenant plus de 3000. Je parlais plus de moi au début et maintenant plus de nous et pour vous, ainsi c'est crée une page de partage, aide, soutien, et de discussion pour tous les fibros.

Be the first to comment

Leave a Reply