Atteinte de fibromyalgie, elle aurait développé une dépendance aux opioïdes

Advertisements

Une dame dépendante des opioïdes est morte après que la pharmacie lui eut livré ses médicaments à l’avance, alors que le médecin avait spécifié de ne pas le faire «sous aucun prétexte».

Michelle Proteau n’avait rien d’une toxicomane.

La mère de trois enfants a longtemps travaillé dans le domaine des garderies et avait une joie de vivre, selon sa sœur.

Un jour, elle a été diagnostiquée souffrant de fibromyalgie, une maladie qui provoque beaucoup de douleur.

Sa sœur suppose qu’elle a alors développé une forte dépendance aux médicaments.

Avertissement ignoré

Selon le rapport du coroner Yvon Garneau, la femme de 51 ans est morte en décembre 2016 dans une chambre de motel de Drummondville à la suite d’une intoxication accidentelle. Elle avait déménagé au Centre-du-Québec depuis peu.

Mme Proteau avait notamment consommé des pilules antidouleur de type «oxycodone» et de l’alcool.

La médecin de Michelle Proteau avait inscrit une note spéciale à son dossier médical: «Patiente à fort potentiel d’abus, dépendante des opiacés et benzo. Servir à la semaine, ne pas servir à l’avance sous aucun prétexte».

Malgré l’avertissement, la pharmacie a livré les médicaments à la dame la veille du renouvellement de la prescription, à sa chambre de motel.

Enquête

Une dosette de médicaments ouverte et des pilules étaient éparpillées sur le lit où elle a été retrouvée sans vie.

Deux jours avant son décès, l’urgence de l’hôpital de Drummondville avait refusé de donner à Mme Proteau les opiacés qu’elle réclamait, en vertu de la note au dossier.

La sœur de Michelle Proteau, qui a tenu à garder l’anonymat, s’est dite sous le choc à la lecture du rapport du coroner et exige des réponses, à savoir pourquoi la pharmacie n’a pas suivi les recommandations du médecin.

Le coroner demande à l’Ordre des pharmaciens d’examiner les services qu’a offerts cette pharmacie à la défunte cliente.

L’Ordre des pharmaciens du Québec étudiera le dossier. Le nom de la pharmacie en cause demeure confidentiel tant qu’il n’y a pas le dépôt d’une plainte au conseil de discipline.

Perdu de vue

Au cours des dernières années, sa sœur a perdu contact avec Michelle Proteau. En 2015, elle avait su par les réseaux sociaux que la cadette vivait dans la région de Baie-Comeau et qu’elle éprouvait des difficultés. Elle l’a appelée.

«Je lui ai offert mon aide, mais Michelle l’a refusée. Sa voix était claire. Si j’avais su qu’elle était si mal en point, j’aurais insisté», se désole-t-elle.

Elle attend avec intérêt le suivi qu’effectuera l’Ordre des pharmaciens au dossier de sa sœur

admin

Atteinte de fibromyalgie, elle aurait développé une dépendance aux opioïdes

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements
About MafibromaVie 6016 Articles
Bonjour, je n'ai même pas encore 40 ans, je suis fibromyalgique, j'ai un petit garçon de 2 ans, et je vis dans cette souffrance, mais dû a ma personnalité je ne peux pas rester sans rien faire, car ça me tue encore plus que la douleur. Je précise que j’écris le français que a 5 ou presque 6 ans maintenant et je parle et écris aussi d'autres langues, donc je fais des erreurs de orthographe et de grammaire. Le problème c'est que je ne peux presque plus marcher (béquilles et difficile), être assis durant plus de 15 à 30 minutes ça me tue le cul cul et le dos, même pour soulever mon petit qui pèse a peine 12 kg, mais on dirait un sac de ciment du type 50 kg. Lui changer la couche me fait trembler les jambes et on dirait qu'on me plante un couteau au fond du dos, même mes épaules et bras quand je soulève ces fesses me font mal, même quand je lui donne la soupe avec une petite cuiller mon bras se fatigue vite et les douleurs arrivent, L'autre jour on lui donnant la soupe j'ai appuyé mon bras sur le plateau de ça chaise et il a commencé à trembler violemment, que même mon petit de 2 ans a eu peur. Sur ma page j'assume l'identité de tous les fibromyalgiques du moins de ceux qui veulent me suivre sous le pseudonyme de "MafibromaVie" ou de "FiFi le clown", finalement nous sommes tous des Clows au yeux de trop de gens, d’État, de Pays, et de Communauté dans notre cas la UE! Je ne suis pas une personnalité et je ne recherche aucune reconnaissance publique. Je suis simplement une personne comme toutes les autres, comme vous qui souffrait peut être aussi de Fibromyalgie, et qui a ouvert une simple page privée ou j'ecris ma vie de fibromyalgique pour suivie médicale par mon médecin. Ben après avec le temps, l'histoire a changé beaucoup de monde a commencer a me suivre 50,100,1000 et maintenant plus de 3000. Je parlais plus de moi au début et maintenant plus de nous et pour vous, ainsi c'est crée une page de partage, aide, soutien, et de discussion pour tous les fibros.

Be the first to comment

Leave a Reply