Le pollen revitalisant hors pair

Advertisements

Concrètement, le pollen est la semence mâle de la fleur », explique Saloi Benbaha, naturopathe. Les abeilles transportent les grains des fleurs mâles aux fleurs femelles pour que puisse avoir lieu la pollinisation, indispensable à la reproduction de la plante. « Au passage, elles y ajoutent des nutriments et des enzymes qui en font un produit unique », poursuit-elle. Vitamines, oligo-éléments, antioxydants, acides aminés essentiels (pas moins de 27), lactoferments, polyphénols, protéines, glucose, fibres : voilà l’un des meilleurs superaliments naturels qui soient!

Les 1 001 vertus du pollen

« Grâce à son effet puissamment revitalisant, on conseille le pollen aux personnes asthéniques (fatiguées) ou convalescentes, précise notre naturopathe. Ses phytonutriments, aux propriétés protectrices, en font aussi un aliment parfait pour stimuler les défenses immunitaires et aider à freiner le vieillissement. Le pollen nourrit également le microbiote et régule les fonctions intestinales. » Prévention des infections hivernales (grippe, rhume…) grâce à son léger effet antibiotique, amélioration de la fertilité chez la femme (avec des ovulations de qualité supérieure) et de l’endurance chez les sportifs : la liste des bienfaits du pollen est longue!

Pas un mais des pollens

Cerise sur la ruche, chaque pollen dispose, en plus, de ses propres bienfaits. « Le pollen de châtaignier est, par exemple, riche en vitamine B6 et donc parfait pour lutter contre l’anxiété, le stress ou une baisse de moral, explique la naturopathe. Celui de cerisier est idéal pour renforcer la peau, les ongles et les cheveux. » Le pollen issu du saule, lui, n’a pas son pareil pour protéger l’organisme des personnes après 50 ans. Quant à celui de bruyère, il favorise l’équilibre acido-basique et la microcirculation.

La consommation au quotidien

Pour profiter des bienfaits du pollen, on le prend en cures. « La bonne idée : en consommer au moins 15 jours d’affilée, par exemple aux changements de saison ou avant l’arrivée du printemps, si possible en sublingual pour optimiser l’absorption », conseille la spécialiste. La bonne dose? Deux cuillerées à soupe bombées par jour chez l’adulte, une en entretien. Et que les personnes allergiques aux pollens de l’air se rassurent : « Il n’y a habituellement pas de contre-indications. En cas d’allergies alimentaires, et juste pour avoir l’esprit tranquille, on peut vérifier en croquant un grain de pollen que le palais n’enfle pas. »

Sous quelle forme on le trouve?

Le pollen se trouve facilement en magasin bio ou sur Internet.

Sec, en bocal ou en pot

Déshydraté, il bénéficie d’une bonne conservation à température ambiante.

En gélules

Parfait pour ceux qui n’apprécient pas sa saveur.

Frais

Ou plutôt congelé à l’état frais (juste après la récolte). C’est l’idéal pour profiter de tous ses bienfaits. Optez pour du pollen français. Les produits proposés en supermarché proviennent souvent de Chine et peuvent être très pollués.

Rayon surgelé des magasins bio et www.pollenergie.fr

Idées pour tous les jours

Dans un smoothie

Mettez 1 banane et 1 poire dans le bol d’un blender. Ajoutez 1 c. à s. de pollen frais et un trait de lait

d’amande, puis mixez pour obtenir un smoothie.

Dans une tisane

Portez 20 cl d’eau minérale à ébullition dans une casserole. Retirez du feu, versez dans un bol, ajoutez le jus de 1/2 citron, 1 c. à s. de miel et 1 c. à s. de pollen frais puis mélangez.

Dans une salade de betterave

Coupez 1 betterave cuite en rondelles fines. Déposez-les en rosace sur un plat, arrosez de 2 c. à s. d’huile et 1 c. à s. de vinaigre de cidre. Saupoudrez de 2 c. à s. de pollen frais.

Recettes express (1 personne)

Dans une compote

Épluchez 4 pommes type Golden, ôtez le cœur et les pépins puis coupez-les en dés et mettez-les à cuire à couvert dans une casserole, avec une noix d’huile de coco. Laissez compoter doucement et ajoutez 2 c. à s. de sirop d’agave. Saupoudrez cette compote de 2 c. à s. de pollen frais juste au moment de servir.

Dans un muesli

Versez 40 g de flocons d’avoine dans un bol. Ajoutez 30 g de noisettes, quelques framboises et 1 c. à s. de pollen frais puis arrosez de lait d’avoine.

Dans une salade d’agrumes

Épluchez à vif 2 oranges et 1 pamplemousse. Détaillez-les en lamelles et disposez-les sur un plat. Saupoudrez de 2 c. à s. de pollen frais juste au moment de servir.

A lire aussi:

Pollen : comment ça se mange ?

Miel, pollen et gelée royale : ce qu’ils soignent

Cicatrisant ou énergisant : comment choisir le bon miel ?

https://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/les-bons-aliments/les-supers-aliments/le-pollen-revitalisant-hors-pair-623953

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements
About MafibromaVie 6024 Articles
Bonjour, je n'ai même pas encore 40 ans, je suis fibromyalgique, j'ai un petit garçon de 2 ans, et je vis dans cette souffrance, mais dû a ma personnalité je ne peux pas rester sans rien faire, car ça me tue encore plus que la douleur. Je précise que j’écris le français que a 5 ou presque 6 ans maintenant et je parle et écris aussi d'autres langues, donc je fais des erreurs de orthographe et de grammaire. Le problème c'est que je ne peux presque plus marcher (béquilles et difficile), être assis durant plus de 15 à 30 minutes ça me tue le cul cul et le dos, même pour soulever mon petit qui pèse a peine 12 kg, mais on dirait un sac de ciment du type 50 kg. Lui changer la couche me fait trembler les jambes et on dirait qu'on me plante un couteau au fond du dos, même mes épaules et bras quand je soulève ces fesses me font mal, même quand je lui donne la soupe avec une petite cuiller mon bras se fatigue vite et les douleurs arrivent, L'autre jour on lui donnant la soupe j'ai appuyé mon bras sur le plateau de ça chaise et il a commencé à trembler violemment, que même mon petit de 2 ans a eu peur. Sur ma page j'assume l'identité de tous les fibromyalgiques du moins de ceux qui veulent me suivre sous le pseudonyme de "MafibromaVie" ou de "FiFi le clown", finalement nous sommes tous des Clows au yeux de trop de gens, d’État, de Pays, et de Communauté dans notre cas la UE! Je ne suis pas une personnalité et je ne recherche aucune reconnaissance publique. Je suis simplement une personne comme toutes les autres, comme vous qui souffrait peut être aussi de Fibromyalgie, et qui a ouvert une simple page privée ou j'ecris ma vie de fibromyalgique pour suivie médicale par mon médecin. Ben après avec le temps, l'histoire a changé beaucoup de monde a commencer a me suivre 50,100,1000 et maintenant plus de 3000. Je parlais plus de moi au début et maintenant plus de nous et pour vous, ainsi c'est crée une page de partage, aide, soutien, et de discussion pour tous les fibros.

Be the first to comment

Leave a Reply