Advertisements

Vaccin des enfants : un médecin radié

A quelques jours de l’entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants, un médecin vient d’être radié pour avoir failli à son obligation de vacciner une fillette de la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. Le Conseil d’Etat a confirmé la radiation du médecin généraliste-ostéopathe non seulement pour ne pas avoir administré les injections obligatoires de Pentavac (vaccin obligatoire contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ) mais aussi pour avoir menti sur le carnet de santé de la fillette. Le praticien avait indiqué avoir procédé à quatre injections successives du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite.

Si les faits remontent à 2012, la procédure judiciaire engagée par le père de la fillette a duré plusieurs années, précise France bleu. Bien que mentionnée sur le carnet de santé, le papa, séparé de la mère de la petite Eve, doute que la vaccination ait eu lieu sur le bébé, car son ex compagne est membre d’une communauté religieuse farouche à la vaccination. C’est après avoir obtenu la garde de sa fille qu’il en a le cœur net en faisant réaliser des tests sérologiques. Ceux-ci valident l’absence d’anticorps dans l’organisme d’Eve, preuve du non-respect de la vaccination.

Radié de l’Ordre des médecins en 2016

L’affaire prend alors une tournure judiciaire quand le père porte plainte contre le médecin devant la chambre disciplinaire de l’Ordre des médecins. Ce dernier lui donne raison et radie le généraliste. L’interdiction d’exercer du médecin est confirmée en appel en 2016. Le praticien se pourvoit alors en cassation. La décision du Conseil d’Etat clôt le chapitre judiciaire en décidant de confirmer le 22 décembre la radiation.

Les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires. Dès le 1er janvier 2018, le champ de la vaccination obligatoire s’élargit à onze vaccins pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 (coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae B (responsable de la méningite), pneumocoque, méningocoque C).

Lire aussi :

Vaccin contre l’hépatite B : l’Etat indemnise une secrétaire médicale

Un patient sur deux a peur du jugement de son médecin

https://www.topsante.com/feed/list/rss/(limit)/30

#fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud

Powered by WPeMatico

Advertisements

Leave a Reply

%d bloggers like this: