Sevrage tabagique : après les chewing-gums, les patchs sont aussi remboursés

Pour inciter à l’arrêt du tabac, deux traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables par l’Assurance maladie.

“Soutenir les fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer est un impératif, ils sont victimes du tabac. Mon engagement dans la lutte contre le tabac est entier et ne faiblira pas” a souligné la ministre de la santé Agnès Buzyn en annonçant que deux traitements de substitution nicotinique sont désormais remboursables par l’Assurance maladie. Après les gommes à mâcher, qui étaient remboursées depuis le 22 mars dernier, les “patchs” sont à leur tour remboursés, depuis aujourd’hui.

Sur le même sujet

substituts nicotiniques

“Cette prise en charge permet à tous les patients l’accès à ces traitements de substitution, y compris aux plus modestes. Elle permet, en effet, de supprimer l’avance de frais systématique et d’avoir le même tarif pour un même produit sur tout le territoire, tout en permettant une durée de traitement adaptée à la dépendance a insisté la ministre de la Santé.

Cette mesure du Plan priorité prévention accompagne la hausse du prix du paquet de cigarette intervenue le 1er mars dernier.

A lire aussi :

La vidéo qui pourrait bien vous pousser à arrêter de fumer

Les cigarettes encore plus toxiques qu’on ne croit ?

Source
+ news
Author:

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements

Alcool et tabac, les addictions qui font le plus de dégâts sur la santé

Selon le rapport 2017 sur l’usage des drogues licites et illicites, le tabac et l’alcool sont les substances qui représentent la plus grande menace sur la santé humaine. 

250 millions d’années de vie perdues en 2015. Voilà dans quelle mesure la consommation de tabac et de l’alcool représente un danger pour la santé humaine. Ce 11 mai, la revue Addiction a publié un rapport sur l’usage des drogues licites et illicites. Et celles qui arrivent en tête ne sont pas illégales.

L’étude a été réalisée par 17 chercheurs, venant de diverses universités, notamment celle de Nouvelle-Galles-du-Sud en Australie, de Bristol et l’University City College de Londres, au Royaume-Uni. Pour cela, ils ont recueilli et analysé les données 2015 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ainsi que l’Institut pour les chiffres de santé et l’évaluation. Le but, évaluer les dégâts causés par les substances addictives.

L’Europe la plus touchée

Alcool et tabac arrivent largement en tête. En effet, ce sont les substances les plus consommées. La méthode de calcul prend en compte la mortalité mais aussi la qualité de vie. Le tabac et l’alcool ont gâché 250 millions d’années de vie en bonne santé contre 30 millions d’années pour les drogues illicites.

La prévalence (à savoir le nombre de cas de maladie dans une population donné) de la consommation excessive d’alcool est la plus élevée avec 18,3%, suivie par la consommation quotidienne de tabac avec 15,2%. Vient ensuite le cannabis, loin derrière avec 3,8%, puis les amphétamines, 0,77% et 0,37% pour la cocaïne.

C’est l’Europe qui est la plus touchée par la prévalence de la consommation d’alcool et de tabac. L’Amérique du Nord a la plus forte prévalence pour les drogues illicites, mais seulement dans les régions aisées.

A lire aussi :

La pleine conscience pour se défaire de ses addictions

L’alcool, facteur de risque de cancer du sein

Le baclofène jugé insuffisant dans le traitement de l’alcoolisme

Source
+ news
Author:

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow