Insuffisance cardiaque : le sport efficace, même après 40 ans

L’activité physique a un effet bénéfique sur la santé cardiaque même chez les plus sédentaires qui pratiquent un sport après 40 ans. La seule condition de ces bienfaits : suer pendant au moins 6 ans.

Mieux vaut tard que jamais pour protéger son cœur ! Pratiquer une activité physique régulière pendant 6 ans suffirait à réduire le risque d’insuffisance cardiaque, même après 40 ans, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Circulation.

Les chercheurs de la John Hopkins aux Etats-Unis ont mené une étude avec 11 351 américains âgés en moyenne de 60 ans pendant 19 ans.

Les résultats de l’étude ont montré que le risque d’insuffisance cardiaque était réduit de 23% chez les participants qui ont atteint les recommandations santé – soit 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée ou 75 minutes d’intensité vigoureuse par semaine – à l’issue des 6 premières années du suivi.

Les chercheurs ont aussi observé que la diminution de l’activité physique pendant ce même laps de temps augmenté le risque d’insuffisance cardiaque de 18% pour ceux qui ont baissé leur intensité d’activité au cours de ces 6 années.

L’insuffisance cardiaque touche 1 millions de Français. Les facteurs de risque de cette maladie sont l’hypertension, un taux de cholestérol élevé, le diabète, le tabac et des antécédents familiaux

A lire aussi:

Le jus de betterave contre l’insuffisance cardiaque

Les fruits à coques réduiraient le risque de maladies cardiovasculaires

Le diabète, facteur de risque d’insuffisance cardiaque

Source
+ news
Author:

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Advertisements

Les acides gras trans dans le collimateur de l’OMS

L’Organisation mondiale de la Santé veut éliminer les acides gras trans industriels de l’alimentation partout dans le monde. L’organisation souhaite qu’elle soit remplacée par des graisses plus saines d’ici à 2023.

L’OMS part en guerre contre les mauvaises graisses. L’élimination des acides gras trans présents dans de nombreux produits industriels et utilisés pour la conservation et la stabilisation des aliments est le nouveau cheval de bataille de l’organisation qui souhaite les voir disparaître totalement d’ici 2023. Le projet est mu par une volonté de santé publique : les apports en acides gras trans sont liés à 500 000 décès par maladies cardiovasculaires chaque année, estime l’OMS. Bannir ces mauvaises graisses permettrait donc de protéger des vies et de préserver la santé des consommateurs des quatre coins du globe.

Sur le même sujet

On n'oublie pas les fruits et légumes

Des industriels agro-alimentaires ont eux-mêmes reconnu par le passé que la réduction de la présence de ces mauvaises graisses présentes dans de nombreux produits manufacturés (plats préparés, fast food, gâteaux, viennoiseries, etc.) constituait une priorité de santé publique. En 2016, 11 des plus gros industriels de l’alimentation membres de l’International Food & Beverage Alliance (IFBA) ont affiché leur intention d’éliminer de leur production les acides gras trans d’ici fin 2018 pour passer à moins de 1 gramme de gras trans pour 100 grammes de produit.

Mais cette bonne volonté affichée reste encore insuffisante au regard de l’impact des acides gras trans sur la santé. D’autant que ceux-ci se cachent dans de nombreux produits alimentaires industriels : dans les graisses végétales durcies, comme la margarine et le beurre clarifié, (…) dans les produits de grignotage, les aliments cuits au four, et les aliments frits, comme le rappelle l’OMS dans un communiqué. “Les fabricants les utilisent fréquemment car ils ont une durée de conservation plus longue que les autres graisses. Mais d’autre produits plus sains pourraient être utilisés sans affecter le goût ni le coût des aliments”.

Le Danemark et New York, modèles à suivre en la matière

Le remplacement de ces acides gras trans par des huiles et graisses plus saines figure parmi les mesures stratégiques énoncées par l’OMS pour parvenir à l’élimination, au côté de la sensibilisation des décideurs, des politiques, des fournisseurs et des consommateurs.

L’OMS rappelle que plusieurs pays ont déjà entrepris des politiques positives de restrictions de ces acides gras trans. Le Danemark fait figure de pionnier en la matière : il est le premier pays à avoir imposé des restrictions sur les acides gras trans produits industriellement. Résultat, “la teneur en acides gras trans des produits alimentaires a fortement baissé et les décès par maladie cardiovasculaire ont baissé plus rapidement que dans les pays comparables de l’OCDE”, précise l’OMS.

La ville de New York a éliminé les acides gras trans produits industriellement il y a une dizaine d’années emboîtant le pas du Danemark. “L’interdiction des acides gras trans dans la ville de New York a contribué à réduire le nombre d’infarctus du myocarde sans modifier ni le goût, ni le prix des aliments, et leur élimination à l’échelle de la planète pourrait sauver des millions de vies”, observe Michael. Bloomberg, ambassadeur mondial de l’OMS pour les maladies non transmissibles, maire de la ville de New York pendant trois mandats et fondateur de Bloomberg Philanthropies.

On estime qu’aux Etats-Unis un aliment industriel sur trois contient des acides gras trans.

Lire aussi

Aux Etats-Unis, les restaurants affichent les calories de leurs menus

Les boissons lactées, aussi mauvaises que les sodas, selon un chef anglais

Malbouffe : le maire de Londres s’attaque aux publicités

Source
+ news
Author:

www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Il faut encore bouger à 80 ans

L’exercice, même à un âge avancé, réduit le risque de mortalité des personnes âgées, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Journal of the American Geriatrics Society.

Les personnes âgées en bonne santé devraient passer au moins 2,5 heures par semaine à faire des activités modérées (comme la marche) ou au moins 1,25 heures par semaine à faire des exercices vigoureux (de type jogging à allure lente ou encore marche rapide). Malheureusement, de nombreux seniors ne sont pas physiquement capables d’effectuer un exercice d’intensité modérée ou vigoureuse.

Les chercheurs ont mené une étude avec 6 489 femmes âgées en moyenne de 78,6 ans, dont la majorité des participantes approchaient les 80 ans et étaient en surpoids. 30 % d’entre elles étaient obèses. Ils ont voulu calculer la quantité d’exercice que les personnes âgées sont capables d’effectuer et la façon dont cet effort affecte leur santé.

Les participants ont accepté de passer des examens à domicile, de répondre à des questionnaires sur la santé et de porter des accéléromètres (dispositifs similaires à ceux utilisés pour le suivi de la condition physique). Les participants ont également rempli des journaux de sommeil.

Les résultats de l’étude ont montré qu’1% des participants a effectué une activité physique d’intensité modérée «faible», 29% ont pratiqué une activité physique d’intensité modérée «élevée». 15% ont pratiqué une activité physique modérée à vigoureuse.

L’activité physique pour réduire le risque de mortalité

Après avoir examiné les décès chez les femmes en fonction de leur niveau d’activité, les chercheurs ont observé que les femmes les plus âgées ayant des niveaux d’activité physique plus élevés étaient moins susceptibles de mourir que les femmes moins actives, peu importe la cause du décès.

Les chercheurs ont conclu que leurs résultats doivent encourager les femmes âgées à augmenter le temps qu’elles consacrent chaque jour à l’activité physique et réduire leur sédentarité.

“Ces résultats sont particulièrement impressionnants si l’on considère les petites différences moyennes entre les niveaux d’activité de 50 minutes par jour pour l’activité physique d’intensité modérée “faible”, de 33 minutes par jour pour l’activité physique d’intensité modérée “élevée” et de 20 minutes par jour pour l’activité physique modérée à vigoureuse”, souligne Michael J. LaMonte, auteur de l’étude.

A lire aussi:

Senior : lire et courir, essentiels pour leur santé cognitive

Le sport contre le déclin cognitif

Seniors : marcher aide à conserver son indépendance

https://www.topsante.com/senior/retarder-le-vieillissement/il-faut-encore-bouger-a-80-ans-623603
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Royaume-Uni : une "épidémie de caries" chez les jeunes 

“Une crise de la santé dentaire” touche les Anglais de 18 ans et moins. Tous les jours, environ 170 jeunes se rendent à l’hôpital pour se faire arracher une ou plusieurs dents à cause de caries sévères. Les services de santé cherchent à alerter sur les risques d’une consommation excessive de sucre.

Selon le NHS, le système de santé publique britannique, 42 911 interventions ont eu lieu dans les hôpitaux entre 2016 et 2017. Un chiffre qui a augmenté de 17% ces 4 dernières années. Ces procédures, qui se font sous anesthésie générale et ne peuvent pas être pratiquées chez le dentiste, ont coûté au total plus de 36 millions de livres au NHS, comme le rapporte le Telegraph.

Se méfier des boissons trop sucrées

Contactée par le Daily Mail, Sophia Komninou, nutritionniste britannique, donne quelques pistes pour réduire la consommation de sucres de nos enfants comme mettre en avant la créativité et la variété pour donner envie de consommer des aliments sains, notamment au goûter.

Elle met également en garde contre les boissons, aussi bien les sodas que les faux amis comme les smoothies, jus de fruits et eaux fruitées qui se révèlent souvent être de faux amis. Elle rappelle l’importance de contrôler la consommation de produits sucrés sans pour autant les interdire et bannir totalement au risque de les rendre plus attrayants pour l’enfant. Enfin elle recommande aux parents de manger également plus sainement afin de donner le bon exemple à leurs enfants.

A lire aussi :

Soins dentaires : comment payer moins cher ?

Yomi, le robot dentiste

Dentifrice au charbon végétal: les dentistes appellent à la vigilance

https://www.topsante.com/medecine/dents-bouche/carie/royaume-uni-une-epidemie-de-caries-chez-les-jeunes-623593
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Non, faire du vélo n'est pas déconseillé aux hommes !

Une étude publiée dans le Journal of urology va rassurer les hommes inquiets à l’idée que la pratique du cyclisme puisse altérer leurs fonctions sexuelles ou avoir un impact sur la santé de leur prostate. Cette étude, réalisée par les chercheurs du département d’urologie de l’Université de Californie (Etats-Unis) affirme que ni le cyclisme récréatif ni le cyclisme intense ne semblent avoir un impact négatif sur les fonctions sexuelle et urinaire des hommes.

Plus de 2700 cyclistes ont accepté de témoigner

Pour cette étude,  2774 cyclistes du Royaume-Uni, des États-Unis, du Canada, d’Australie et de Nouvelle-Zélande ont été recrutés via les réseaux sociaux, ainsi que 539 nageurs et 789 coureurs. Ils ont accepté de répondre à une série de questionnaires validés mesurant la santé sexuelle et la fonction urinaire.

A lire aussi : Pédaler c’est (vraiment) bon pour le coeur

Outre la comparaison entre les diverses activités sportives, les chercheurs ont également examiné si l’intensité de la pratique, la configuration de la bicyclette et même les conditions de la route pouvaient avoir une incidence sur les fonctions sexuelles et urinaires.

Comparativement aux nageurs et aux runneurs, la santé sexuelle et urinaire des cyclistes est identique, bien que certains cyclistes soient plus enclins aux sténoses urétrales (un rétrécissement de l’urètre). Fait intéressant, les cyclistes “de haute intensité” (qui roulent plus de 3 fois par semaine pendant au moins 40 km) ont globalement de meilleurs scores de la fonction érectile que les cyclistes de “faible intensité”.

A lire aussi :

Contre le stress, allez travailler en vélo

Vélo en ville : les bénéfices pour la santé sont supérieurs aux risques

https://www.topsante.com/medecine/troubles-urinaires/maladies-de-la-prostate/non-faire-du-velo-n-est-pas-deconseille-aux-hommes-623570
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Epidémie de rougeole à Bordeaux : 38 nouveaux cas

A la veille des vacances scolaires, un foyer de 16 cas de rougeole avait été déclaré sur différents sites du campus universitaire de Bordeaux. Mais l’Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine vient de signaler que 54 cas nouveaux de rougeole avaient été recensés à Bordeaux, depuis fin décembre.

12 personnes ont dues être hospitalisées

Au total, 77 cas sont à déplorer qui ont nécessité 12 hospitalisations au CHU de Bordeaux. Cette épidémie touche essentiellement les jeunes adultes et les enfants apprend-on dans le quotidien Sud-Ouest. Aussi, par mesure de prévention et pour contenir cette épidémie, l’ARS invite les Bordelais à vérifier dans leur carnet de santé s’ils sont bine vaccinés, ainsi que leurs enfants.

Dans son communiqué, l’ARS insiste sur la faiblesse du taux de vaccination en Gironde : en 2015, elle était de 80,3% chez les enfants de 2 ans, alors que les recommandations de l’OMS stipulent qu’un taux de couverture vaccinale de 95% est nécessaire pour éradiquer le virus.

A lire aussi :

Le retour des maladies disparues

La rougeole affaiblit le système immunitaire pendant 3 ans

https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/acces-aux-soins/epidemie-de-rougeole-a-bordeaux-38-nouveaux-cas-623562
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Les comorbidités communs Fibromyalgie

Problèmes de santé cachés qui pourraient être compliquer votre condition

Certaines maladies ont tendance à se produire aux côtés d’autres maladies, qui se chevauchent leurs ensembles douloureux de symptômes. La fibromyalgie est une de ces conditions. En fait, la plupart des patients fibro luttent probablement avec un autre trouble physique ou psychologique en même temps – et beaucoup ne réalisent même pas.

Fibromyalgie apporte des symptômes généralisés et variés, si naturellement il peut être confondu pour d’autres conditions. Bien qu’il y ait des critères diagnostiques clairs de la fibromyalgie, la maladie est difficile à mesurer et presque impossible à voir, donc encore un mauvais diagnostic est vrai problème.

Un diagnostic précis et complet pourrait être la percée dont vous avez besoin pour une bonne gestion des symptômes. Afin d’obtenir un meilleur diagnostic, vous aurez besoin de savoir ce que les autres conditions pourraient être ajouter à votre douleur, et comment les repérer.

Conditions communes Chevauchement douleur

Dans de nombreux cas, le problème est pas un mauvais diagnostic, mais plutôt un diagnostic inadéquat. Plusieurs conditions sont connues pour se chevaucher avec la fibromyalgie (ce qui leur rapporte le titre de conditions « concomitantes »), mais ils peuvent se cacher derrière des symptômes fibro pendant un bon moment. Si vous avez été diagnostiqué avec la fibromyalgie, assurez-vous de surveiller les signes de ces problèmes qui se chevauchent.

Syndrome de fatigue chronique

C’est la plus fréquente des comorbidités de fibromyalgie. Il y a beaucoup de similitude entre les deux maladies – à savoir, l’épuisement extrême et faiblesse.

En fait, les deux conditions peuvent être tellement semblables que les experts continuent de débattre si oui ou non ils sont légèrement différentes manifestations de la même condition sous-jacente. Selon la Fondation de l’arthrite, entre 50 pour cent et 70 pour cent des personnes atteintes de fibromyalgie peut également être diagnostiqué avec le syndrome de fatigue chronique.

Cependant, plusieurs éléments donnent à penser qu’ils sont des maladies distinctes, avec des ensembles distincts de symptômes qui nécessitent souvent des approches de traitement. Par exemple, la fatigue chronique apporte généralement une réponse inflammatoire (fièvre et un gonflement), tandis que la fibromyalgie ne fonctionne pas et le principal symptôme de la fibromyalgie est une douleur dans des sites très spécifiques autour du corps, ce qui ne se voit pas dans le syndrome de fatigue chronique.

Maux de tête et migraine

Plus de la moitié des patients atteints de fibromyalgie se plaignent de maux de tête ou des migraines fréquentes. Des études montrent que ceux qui souffrent de fibromyalgie et de maux de tête subissent aussi une douleur plus grave et de dépression que les patients souffrant de céphalées seul.

Les experts soupçonnent que des anomalies dans des messagers chimiques spécifiques dans le cerveau sont à blâmer pour les maux de tête et des douleurs musculaires généralisée (à savoir, la sérotonine et adrénaline). En effet, le corps réagit à la stimulation qui n’est pas normalement douloureuse avec les sensations de douleur.

PMS et des périodes douloureuses

Beaucoup de femmes atteintes de fibromyalgie peuvent attendre de plus longues périodes et plus sévères de PMS, et plus lourds, des périodes plus douloureuses. Certaines des plaintes les plus courantes sont les suivantes:

  • crampes sévères
  • ballonnements
  • Mal au dos
  • les pieds et les mains enflées
  • sautes d’humeur importantes
  • Mal de tête

 

Syndrome de l’intestin irritable

Les dysfonctionnements hormonaux dans le cerveau qui viennent avec la fibromyalgie pourrait expliquer pourquoi tant de personnes souffrant du mal aussi avec des problèmes digestifs. Depuis la recherche récente montre à quel point près le cerveau et l’intestin sont liées, il est pas surprenant que la douleur abdominale, constipation, diarrhée, ballonnements et des nausées chroniques – les principaux éléments du syndrome du côlon irritable (IBS) – apparaissent si souvent.

Tout syndrome qui provoque une douleur aiguë ou de stress dans le corps aggravera certainement votre fibromyalgie, afin de ne pas ignorer les symptômes du SCI. Si vous remarquez des changements dans vos habitudes de salle de bains ou de nouvelles sensations et de l’intestin inconfortables qui continuent pendant des semaines, il est temps de parler avec votre médecin.

Perturbations de sommeil

Les troubles du sommeil et la fibromyalgie vont main dans la main. Sans aucun doute, la douleur de la fibromyalgie peut le rendre difficile à endormir, mais la façon dont la douleur se manifeste pendant la nuit peut également rendre presque impossible d’obtenir un sommeil réparateur, régénérant.

Certains des problèmes qui se produisent aux côtés de la fibromyalgie du sommeil les plus courantes comprennent:

  • L’apnée du sommeil (lorsque votre respiration arrête périodiquement pendant le sommeil)
  • L’insomnie (l’incapacité de s’endormir et à rester endormi)
  • Le syndrome des jambes sans repos (tension inconfortable et mal à l’aise dans vos jambes qui vous donne envie de les déplacer)
  • trouble du mouvement périodique des membres (lorsque les muscles se contractent involontairement toutes les 30 secondes pendant que vous êtes endormi)

Une foule d’autres troubles peuvent venir avec la fibromyalgie, du mauvais fonctionnement du système nerveux (comme des palpitations cardiaques) à la sensibilité chimique multiple, où certains produits chimiques déclenchent la douleur familière et la fatigue. Il peut être difficile de faire la différence entre les séries de symptômes et de garder trace des déclencheurs, mais il est essentiel que vous essayez d’enregistrer de nouveaux signes, symptômes ou les modèles que vous voyez, et les signaler à votre médecin.

Conditions psychologiques et Fibromyalgie

inconforts physiques ne manqueront pas d’interférer avec votre vie quotidienne, mais méfiez-vous les conditions psychologiques qui peuvent se chevaucher avec la fibromyalgie, aussi. Il est facile de rejeter la détresse mentale ou émotionnelle que le fait de vivre avec la douleur chronique, mais si quelque chose de plus grave est en jeu, en ignorant la question peut vous coûter très cher.

Dépression

Malheureusement, la dépression est très fréquente chez les patients atteints de fibromyalgie – jusqu’à 70 pour cent des patients fibro ont aussi des périodes de dépression, et jusqu’à un tiers souffriront de dépression majeure. De nombreux experts conviennent que le même système nerveux central et les problèmes neurochimiques sont présents dans les deux conditions.

Cependant, la dépression et la fibromyalgie sont deux conditions distinctes, et il est important de diagnostiquer séparément chacun pour un meilleur traitement. Bien que les deux conditions modifient les voies de la douleur dans le cerveau, neuro-imagerie montre que les modèles de traitement de la douleur altérée sont différentes dans la dépression et la fibromyalgie. À son tour, un traitement différent peut être nécessaire pour soulager chaque problème.

Anxiété

Bien que la dépression majeure est la plus fréquente des troubles psychologiques concomitantes, certaines études ont montré que les troubles anxieux ne sont pas trop loin derrière. Jusqu’à 47 pour cent des personnes souffrant de fibro également lutter avec un trouble panique à un moment donné, et jusqu’à 60 pour cent souffrira d’un autre genre de problème d’anxiété. Les attaques de panique sont des symptômes graves, mais les tendances anxieuses moins intenses comme les sautes d’humeur chroniques inquiétants ou drastiques peuvent pointer vers un gros problème, aussi.

Les bonnes nouvelles sont, il y a des thérapies qui ciblent à la fois la fibromyalgie et les troubles psychiatriques. Que vos comorbidités soient physiques, psychologiques, ou les deux, la meilleure approche combinera le bon médicament (souvent, des antidépresseurs) avec la thérapie cognitivo-comportementale (TCC), l’éducation et les changements de mode de vie sain pour une meilleure chance de priser la gamme de symptômes pénibles.

Ressources

A propos de la santé (fibromyalgie, (Chevauchement) Syndrome de fatigue chronique et comorbide Conditions)

Santé de tous les jours (dénominateurs communs de la fibromyalgie et le syndrome de fatigue chronique)

NCBI PubMed (de comorbide Fibromyalgie avec des troubles de l’anxiété et la dépression: traitement médical et psychologique combiné)

Aide pour les maux de tête (fibromyalgie et maux de tête chroniques)

Institut CME (évaluation et le diagnostic de fibromyalgie et comorbides psychiatriques)

admin

Les comorbidités communs Fibromyalgie


www.mafibromavie.com #news #info #health #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Sur grippe.net, ce sont les malades qui donnent le ton de l'épidémie

Depuis 2012, l’étude grippenet.fr a pour objectif de recueillir des données épidémiologiques sur les syndromes grippaux directement auprès de la population française, grâce à Internet.

Mise en place par le réseau Sentinelles et Santé publique France, elle permet à chacun, quel que soit sa nationalité, son âge, son lieu d’habitation ou son état de santé (peu sensible aux infections hivernales ou souvent malade en hiver) de remplir chaque semaine une sorte de “bulletin de santé” récapitulant les symptômes qu’il a eu ou non depuis sa dernière connexion.

“Les données, anonymes, sont immédiatement analysées et contribuent en temps réel à la surveillance de la grippe en France” souligne l’Inserm dans un communiqué.

Une nouveauté pour les patients immuno-déprimés

Cette saison, une étude particulière baptisée ID-GrippeNet , a été mise en place pour les personnes traitées par corticothérapie et/ou immunosuppresseurs et/ou biothérapie pour une maladie auto-immune ou inflammatoire chronique. Il suffit de s’inscrire ici, et de remplir le questionnaire une fois par semaine.

Les patients atteints de maladies auto-immunes ou inflammatoires chroniques ont un risque accru de développer une forme sévère de grippe. “Cependant, à l’heure actuelle on ne connaît pas précisément dans cette population le nombre de personnes atteintes de grippe à chaque épidémie, ni combien sont vaccinées. Les données recueillies permettront de faire avancer la recherche sur la grippe afin de mieux protéger ces personnes immunodéprimées” ajoutent les scientifiques.

A lire aussi :

Grippe : 650 000 décès chaque année

Pourquoi les femmes ont moins souvent la grippe ?

https://www.topsante.com/medecine/troubles-orl/grippe/sur-grippenet-ce-sont-les-malades-qui-donnent-le-ton-de-l-epidemie-623527
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

Article : 4 mythes sur les abdominaux

De fausses idées circulent concernant le type d’entraînement nécessaire, l’alimentation et l’intensité des exercices. 

http://www.santemagazine.fr/4-mythes-sur-les-abdominaux-80061.html
www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow

29 panneaux d’avertissement inattendu de la fibromyalgie. Beaucoup d’entre eux nous ne jamais réaliser

La fibromyalgie est une maladie qui est reconnu par tous les organismes médicaux (et l’Organisation mondiale de la santé depuis 1992). Sa prévalence est sans aucun doute plus élevés chez les femmes.

Aujourd’hui la fibromyalgie représente un défi pour la science et la médecine parce que le profil clinique et les symptômes peuvent être très large, allant de douleurs musculo-squelettiques chroniques, à l’intestin irritable, troubles de l’hyperactivité vésicale, les troubles du sommeil, le bruxisme…

La fibromyalgie est une maladie qui est reconnu par tous les organismes médicaux (et l’Organisation mondiale de la santé depuis 1992). Sa prévalence est sans aucun doute plus élevés chez les femmes.

Aujourd’hui la fibromyalgie représente un défi pour la science et la médecine parce que le profil clinique et les symptômes peuvent être très large, allant de douleurs musculo-squelettiques chroniques, à l’intestin irritable, troubles de l’hyperactivité vésicale, les troubles du sommeil, le bruxisme…

Pour mieux comprendre les diverses façons dont cette maladie peut affecter les gens, nous avons demandé à notre communauté puissante de partager certains des symptômes physiques de la fibromyalgie qui les a surpris. Avez-vous éprouvé des symptômes fibro inattendues ? Laissez-nous savoir dans les commentaires ci-dessous.

Voici ce que la communauté a partagé avec nous :

1. “Avoir une poussée de douleur m’amène à se sentir nauséeux et ainsi physiquement malade.”

2. “L’implacable des démangeaisons qui s’affiche de façon aléatoire, n’a pas de rime ni raison, vient parfois avec des ruches ou des taches rouges. Des démangeaisons qui est insatiable et se déplace d’un lieu à un autre.”

3. “Le sentiment constant d’être fatigué. Je dors entre 8 et 12 heures par jour et je suis encore toujours fatigué.”

4. “L’oubli des mots que j’utilise tous les jours.”

5. “[Le] vessie hyperactive.”

6. “Toutes les autres conditions médicales qui vont avec… la migraine, le syndrome du colon irritable [IBS], Raynauds phénomène, la fatigue chronique, l’insomnie et tellement beaucoup plus. Il est rarement un diagnostic sur sa propre.”

7. “La sensibilité de peau. Si quelqu’un m’a même passé des brosses à la légère c’est que j’ai été fortement touchés.”

8. “Cycles menstruels horrible que quitter [moi] dans le lit avec un tampon de chaleur sur [mon] estomac et haletant dans la position du fœtus.”

9. “La sensation ‘loopy.’ Je sens que je suis ivre. J’ai même perdu mon équilibre lors de la marche.”

10. “L’occasion de la vision floue, même avec des lunettes, comme vous voyez les choses à travers l’eau.”

11. “La constante maux de tête/migraines je traiter sur une base quotidienne.”

12. “Étrange sensation de peau et de l’absence de contrôle de la température.”

13. « Klutziness absolue. Je peux trébucher sur mes propres pieds et chevilles mon rouleau de marcher dans l’herbe. C’est un cas extrême de l’incoordination.”

14. “Cloques après l’exposition au soleil. Même avec un écran solaire/pas de soleil.”

15. “J’ai l’impression de ramper bugs en moi pour le moment je vais me démangent crus.”

16. “J’ai été surpris que même mes cheveux peuvent faire mal.”

17. “La transpiration constante, même lorsqu’il n’est pas chaud.”

18. “Sortir dans une vague sans raison.”

19. “La faiblesse de mes mains et bras de la douleur. J’ai joué du violon pendant six ans et avait les mains incroyablement forte, mais quand mes symptômes de fibromyalgie commencé mes mains étaient la première chose affectée et la force n’a jamais renvoyé.”

20. “Sent me faisant violemment malade.”

21. “Surprenant symptôme ? Aucune idée. Plus choquant, c’est de ne pas même savoir ce qu’est un symptôme lié à la fibromyalgie plus et ce qui ne l’est pas. Tant de symptômes, tant de co-existantes. Je n’ai aucune idée de ce qu’est un symptôme de la fibromyalgie.”

22. “Lenteur neurologiques ! Rappel instantané des pauvres.”

23. “La voie que certains symptômes peuvent prendre [me] pendant des jours et puis être allé, juste pour revenir le lendemain.” Mes mains twitch et agiter. Il n’avait jamais avant jusqu’à maintenant. Chose la plus étrange jamais ! Ne fait pas mal, mais j’ai perdu mon emprise des choses.

24. “Cheveux de tomber ! Chaque fois que je j’ai assez de cheveux Shampooing qui tombe pour faire une perruque. Heureusement, j’ai beaucoup de cheveux.”

25. “Spasmes de muscle Vaginal ! Yep, il ne laisse rien intact ! Et non, ce n’est pas très agréable !” Vous savez quoi ? Rien ne me surprend plus au sujet de la fibromyalgie

26. “L’être jamais à l’aise, jamais. Vous vous asseyez et s’agiter et se tortiller et essayer d’obtenir à l’aise. Vous couchez et fidget et se tortiller et essayer d’obtenir à l’aise. Vous essayez de se lever et de s’agiter et se tortiller et essayer d’obtenir à l’aise. Rien n’est plus confortable.”

27. “Sons. En fait être irrité par des sons différents tant que [je] laisser la place [Je suis]. Des picotements et une faiblesse à la fin d’une journée bien remplie. On l’impression que [mon] corps tente désespérément de se guérir lui-même lorsqu’il est fatigué.”

28. “Ma peau toujours le sentiment que c’est sévèrement par le soleil. Je n’ai jamais pensé à la quantité de vêtements pourraient nuire. Je shop maintenant plus pour la sensation du tissu et de son imprécision sur mon corps que de son apparence.”

29. “Je suis soit de faim n’importe comment beaucoup je mange ou la pensée de la nourriture me rend malade – il n’y a pas entre les deux.” L’eau, ça fait mal. Il est si difficile d’expliquer que d’entrer dans une piscine ou un lac qui est froid est trop douloureux pour moi. Même la douche fait mal

admin

29 panneaux d’avertissement inattendu de la fibromyalgie. Beaucoup d’entre eux nous ne jamais réaliser


www.mafibromavie.com #news #info #fibromialgie #fibromyalgie #fibromialgia #Fibromyalgia #fibro #fibrowarrior #vie #vida #life #health #santé #salud #follow